Overblog
Edit post Follow this blog Administration + Create my blog

LES RELATIONS FAMILLES-ÉCOLE,

POUR ÉDUQUER L’ENFANT ET L’ÉLÈVE

 

N’est-il pas vrai qu’à bien des égards l’école dépossède les parents de leurs enfants?

Elle les prive de leur présence (ce qui peut les arranger, mais c’est une autre histoire) et en assure la garde effective.

Elle transforme (et c’est un projet explicite) les enfants en profondeur, ôtant en grande partie aux parents le pouvoir de modélisation qu’est l’éducation (J. Houssaye, « Valeurs : les choix de l’école », p. 35)

 

L’école et les familles, vers quelles relations?

Notre expérience se situant davantage du côté de la formation d’enseignants du public, nous privilégierons cet angle de vue d’une relation, souvent redoutée, jusqu’à dissuader des vocations de professeur des écoles chez des étudiants, qui se tournent alors plutôt vers la formation d’adultes. Après avoir précisé le cadre général de notre sujet, c’est à partir d’une esquisse des moments clés de l’histoire mouvementée de ces relations dans l’école française, et sur toile de fond de l’évolution du statut de l’enfant, que nous chercherons à établir comment se sont construites et ont évolué les relations familles-école. Le concept récent de parentalité avec le principe de coéducation prescrit par des textes en vigueur, serviront à évoquer plusieurs des enjeux contemporains pour ouvrir des pistes vers une action constructive des parents, les premiers responsables de l’éducation de leurs enfants (C. civ., livre Ier, titre IX, art.371-1).

(pour lire la suite)